Aller au contenu principal

Patients

Comment gérer ma dose d'insuline lors de repas longs, copieux ?

Les repas spéciaux de fêtes, en famille, au restaurant sont généralement longs, riches en gras et en glucides. La pompe à insuline possède des fonctions avancées qui permettent de faire face à ces types de repas. On les appelle : bolus carré, bolus mixte, bolus spéciaux… Pour un bon usage de ces fonctions, parlez-en avec votre diabétologue.

Pour ceux d’entre vous qui utilisent déjà ces fonctions, le Dr Sylvie Picard partage ses pratiques :

Si vous mangez en famille, chez des amis, au restaurant et que vous ne connaissez pas la composition du menu et/ou le rythme du repas, pensez à faire un bolus à chaque plat. Cela vous mettra à l’abri de mauvaises surprises (par exemple : attendre 1 heure entre chaque plat, ne pas avoir le temps de prendre le dessert prévu).

Dans ce cas là, nous n’êtes pas obligé(e) de rentrer une glycémie à chaque bolus : faites-le juste pour le premier bolus. Ensuite, vous ne rentrerez dans la pompe que la quantité de glucides estimés : l’assistant bolus partira du principe que votre glycémie est dans les objectifs et calculera le bolus en conséquence. Et, même si votre glycémie n’est pas à l’objectif, l’insuline active du premier bolus couvrira de toute façon la correction.

Pour les repas gras ou les cocktails dînatoires où l’on "picore", il est également possible d’utiliser les bolus dit “spéciaux” :

  • Bolus carrés (ou prolongés) où la quantité d’insuline est injectée sur une longue durée,
  • Bolus duo (ou mixtes) où une partie du bolus est injectée normalement et la seconde partie sous forme d’un bolus carré.
  • N'hésitez pas à prendre conseil auprès de votre diabétologue.